Tradition post-mariage incontournable, la lune de miel voit les nouveaux mariés s’envoler pour un voyage romantique dans le but de passer un moment à deux, loin du stress et des obligations. Aujourd’hui, la nouvelle tendance veut que les deux tourtereaux partent en voyage de noces… mais chacun de leur côté ! On appelle ça la « Solomoon » et comme vous l’avez sûrement compris, le mot est un amusant mélange des termes « solo » et « honey moon ». Cette pratique consiste à partir en voyage tout seul, avant ou après le mariage.

Pourquoi c’est si tendance ?

Voyage de noces en solo : la nouvelle tendance

Nous vivons dans une société moderne où les us et coutumes sont en constante évolution. La Solomoon se présente comme un concept moderne et individualiste qui véhicule l’idée que notre bonheur ne dépend pas uniquement de notre moitié et de ses envies. Annie Daly, une journaliste ayant expérimenté la lune de miel en solo témoigne que cette parenthèse lui a permis de prendre du temps pour elle sans avoir à se justifier auprès de qui que ce soit. Pour d’autres, la Solomoon est l’occasion de s’offrir quelques instants de solitude avant de plonger dans une longue et heureuse vie à deux.

Les bienfaits de la Solomoon

L’idée est de partir en lune de miel tout seul, donc avec soi-même, dans le but de prendre du tout pour soi et instaurer dès le début une indépendance nécessaire au sein du couple. Comme l’explique Marie Bobby, psychologue : « même si partir en lune de miel tout seul peut sembler extrême, les couples très indépendants peuvent considérer ces expériences séparées comme la force de leur relation. Avoir sa propre vie est, après tout, une merveilleuse façon d’être une personne intéressante, dynamique et véritablement satisfaite. Ce sont toutes des qualités qui entretiendront une relation à long terme ».

Une mauvaise idée selon certains experts

Helen Fisher, chercheuse à l’Institut Kinsey, un établissement de recherche en sexologie, ne partage pas le point de vue de Mary Bobby. Elle explique que « quand les couples prennent des vacances ensemble, ils mettent en action les trois parties de leur cerveau qui régissent l’amour romantique, les sentiments d’attachement profond ainsi que la pulsion sexuelle ». Pour Helen Fisher, il s’agit d’un phénomène « précieux pour une relation durable », mais que la Solomoon ne permet malheureusement pas d’expérimenter.
Cela n’empêche pas cette pratique de rencontrer un succès énorme auprès des jeunes mariés qui sont nombreux à partager leur bonheur en photos sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE