Aujourd’hui, grâce à l’Eurostar, Londres c’est quasiment la grande banlieue. Et contrairement à l’avion, on arrive directement au cœur de la capitale anglaise. Il est donc facile de s’organiser 1 journée à Londres

Enfin surtout si vous habitez Bruxelles (2h), Paris (2h15), Lille (1h20) ou Calais (1h). Une expo à voir ? Envie de profiter des soldes ? Ou tout simplement le désir d’une escapade so british ? Alors pourquoi ne pas faire un aller/retour sur la journée ?

Comment réserver un aller/retour d’une journée à Londres ?

En s’y prenant trois à quatre mois à l’avance, on paye le tarif le moins cher. Par exemple pour un départ de Paris, le prix minimum est de 89 euros l’aller-retour (tarif 2015), parfois 79 lorsqu’il y a des promotions spéciales. Plutôt que le site SNCF, je vous conseille de réserver directement sur le site EUROSTAR qui propose des e-tickets pour tous les trajets, ce qui n’est pas toujours le cas du site VoyagesSNCF.

Préparer son voyage

Une journée à Londres, c’est trop court pour tout voir. La ville est grande, bien plus que Paris. Les centres d’intérêts sont disséminés un peu partout et le métro ne va pas si vite que ça – sans parler des couloirs de correspondance, auprès desquels Châtelet-les-Halles c’est de la rigolade. Il est donc préférable de faire des choix et surtout de prévoir à l’avance ce que l’on va faire, ne serait-ce que pour ne pas perdre la moitié de la journée dans les transports.

Il n’est donc pas inutile de passer un peu de temps dans les guides et sur Internet avant le jour J. Je vous conseille également de vérifier sur le site de la TFL (Transport For London) le trafic des métros et les stations fermées (ce qui est relativement courant). Le but est d’avoir une idée précise de ce que vous allez faire de votre journée et surtout vers où vous allez vous diriger une fois arrivé à St Pancras.

Qu’est-ce qu’on fait en une journée ?

Pour avoir une idée du temps passé sur place, par exemple sur un Paris-Londres, vous pouvez partir le matin vers 08h, ce qui vous fait arriver à Londres à 09h30 (et oui, il y a une heure de moins !) et prévoir un retour le soir à 19h ou 20h. Ce qui permet de faire quand même pas mal de choses.

Ainsi sur une journée vous pouvez programmer par exemple une matinée shopping sur Oxford Street et une après-midi culturelle avec visite de la Tate Modern ou la Tour de Londres. Ou encore le Victoria & Albert Museum (mon préféré) et le British Museum. Une balade dans la City peut être suivie ou précédée d’une balade dans Brick Lane qui n’est pas très loin. Quelques heures suffisent pour faire le tour de Notting Hill, de Covent Garden, de Chinatown, de Piccadilly Circus ou encore de Trafalgar Square, alors qu’on peut sans hésiter prévoir une demi-journée pour aller à Camden Markets ou Greenwich. En fait, je vous conseille de déterminer un quartier dans lequel vous balader le matin et un autre, différent, pour l’après-midi. Et de prévoir le temps suffisant pour des pauses (déjeuner, pub…) et surtout pour rentrer à l’heure à la gare le soir !

Qu’est-ce qu’on emmène ?

  • Un plan. Je sais que les proprios du site utilisent beaucoup les Cartoville, personnellement je préfère un « vrai » plan simple et basique, de préférence complet, à savoir qu’il doit contenir tous les noms de rues et de ruelles (je me suis perdue plusieurs fois à cause de plans « touristiques » sur lesquels les petites artères n’étaient pas mentionnées). Dans le cas de Londres, le A Z ou le AA street by street, équivalents de nos plans de Paris par arrondissement, sont certes gros à emporter mais à mon avis incontournables, surtout si vous pensez vous éloigner des grosses artères. Pour trouver un restaurant par exemple.
  • Des Livres Sterling. L’Angleterre n’est pas dans la zone euro. De ce fait, la plupart des banques vous factureront des frais de retraits plus ou moins élevés. Pour les petites dépenses, je vous conseille donc vivement de changer une vingtaine d’euros avant de partir. Pour les plus grosses, il reste la carte bancaire. Renseignez-vous tout de même avant de partir auprès de votre banque, histoire d’éviter les mauvaises surprises.
  • Une Oyster Card. C’est une carte de transport à bande magnétique (comme la Octopus Card à Hong Kong pour ceux qui connaissent), valable dans les bus, les métros et les bateaux. Elle coûte 1£ environ. Ensuite vous pouvez la recharger avec des pièces, des billets ou par carte bancaire aux distributeurs présents à l’arrivée à St Pancras et dans les autres stations ainsi que dans la plupart des épiceries et autres bureaux de tabacs. Elle est débitée automatiquement lorsque vous valider votre trajet. Le système est intelligent et calcule le tarif en fonction du moyen de transport utilisé avec un maximum par jour au-delà duquel les trajets ne sont plus débités (libre-parcours pour le reste de la journée). Vous pourrez l’acheter au bar de l’Eurostar. Elle n’est pas nominative (sauf pour ceux ayant un abonnement débité chaque mois mais cela ne vous concerne pas le cas présent), en rentrant vous pourrez la prêter aux copains !
  • Une protection contre la pluie, particulièrement pour l’appareil photo. Parce que, oui, même si les anglais prétendent le contraire, il pleut parfois à Londres.

Bon séjour !
Crédit photo Chris C.

1 journée a londres

1 journée à londres pas cher

journée à londres

journée à londres organisée par Valéo

une journée a londres avec eurostar

une journée a londres voyage organisé

voyage londres pour une journée

voyage une journée à londres

10C
averses
87% humidité
vent 3km/h S
H 11 • L 8
12C
Mar
10C
Mer
8C
Jeu
9C
Ven
10C
Sam