De nombreux voyageurs souhaitent un jour mettre les pieds au Canada. Il s’agit sans aucun doute de l’un des pays les plus touristiques. Le Canada impressionne par sa taille et sa nature : il n’est autre que le deuxième plus grand pays au monde alors que sa population est presque deux fois inférieure à celle de la France. Toutefois, à l’heure actuelle, la crise sanitaire rend tout voyage au Canada impossible. Pour visiter ce pays magnifique, il faudra s’armer d’un peu de patience.

La COVID-19 au Canada

Le 18 mars, le Canada a instauré des mesures de lutte contre le coronavirus afin d’essayer de freiner la propagation de la maladie. Depuis, 110 393 contaminations y ont été recensées, ainsi que 8 857 décès. Jusqu’à présent, le Canada a effectué plus de trois millions de dépistages du virus. C’est au Québec, la province francophone, que le plus de cas ont été confirmés. Les autorités locales ont d’ailleurs décidé d’imposer le port du masque à partir de la semaine prochaine.

Dans les autres provinces, la maladie semble avoir été maîtrisée, comme l’a affirmé l’administratrice en chef de l’Agence de la santé publique, Theresa Tam. Néanmoins, le gouvernement canadien estime qu’il ne faut pas crier victoire, car le virus circule toujours et les épidémiologistes redoutent une deuxième vague.

Le Coronavirus et son impact sur les voyages au Canada

Qui peut se rendre au Canada ?

Les voyageurs ne sont actuellement plus les bienvenus sur le territoire canadien. Seuls les résidents canadiens ou les titulaires d’un passeport canadien sont autorisés à entrer dans le pays. En outre, les vols internationaux ne sont acceptés que dans quatre aéroports, à savoir : l’aéroport Pearson de Toronto, l’aéroport Montréal-Trudeau, l’aéroport international de Vancouver et l’aéroport international de Calgary.

Des exceptions existent néanmoins. Les personnes ayant en leur possession un permis de travail, un permis d’étude ou un permis de séjour permanent en cours de validité, les membres de la famille immédiate de résidents canadiens et les voyageurs qui ont une raison « essentielle » de se rendre au Canada peuvent toujours passer la frontière.

Le Coronavirus et son impact sur les voyages au Canada #2

Par ailleurs, les passagers des vols à destination du Canada doivent se plier à plusieurs règles. Le porte d’un masque non médical ou d’un couvre-visage est obligatoire au moment de l’embarquement, sans quoi il est interdit de monter à bord de l’avion. Une fois sur place, les voyageurs doivent impérativement se mettre en quarantaine pendant les 14 jours suivant leur arrivée. Le non-respect de l’isolement peut mener à de lourdes amendes ainsi qu’à des peines d’emprisonnement.

Des vacances au Canada ? Pas pour tout de suite

Malheureusement, il est interdit de se rendre au Canada pour un voyage à des fins touristiques. Les mesures en place dureront au minimum jusqu’au 31 juillet et seront très vraisemblablement prolongées jusqu’à la fin de l’été. Cette année, les Européens ne pourront donc pas profiter des longues soirées passées dans un chalet au bord d’un lac ou des nombreux festivals qui animent chaque année les grandes villes canadiennes. Néanmoins, l’hiver prochain, il est fort probable que les Européens seront à nouveau les bienvenus outre-Atlantique. Ils pourront alors profiter pleinement du merveilleux hiver canadien et des activités locales : ski, randonnées, promenades en motoneige, soirées au coin du feu, il y en a pour tous les goûts.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de bien préparer votre voyage. Tenez-vous informé de la situation sur cette page et pensez à demander votre autorisation de voyage. L’AVE pour le Canada est valable 5 ans et peut facilement être demandée en ligne. Vous pouvez donc déjà déposer votre demande pour un voyage pendant l’hiver ou pour l’année prochaine  !