• La Maison de La Vache qui rit est un musée consacré à la marque et installé sur le site où est née la première portion de fromage fondu en 1921.
  • Le musée propose un circuit de visite fluide et interactif avec trois espaces distincts : l'histoire de la marque, les étapes de fabrication du fromage et un espace de partage avec le public.
  • En plus de découvrir l'univers de La Vache qui rit, les visiteurs peuvent également en apprendre davantage sur le Groupe Bel, l'engagement écologique de l'entreprise ainsi que ses actions contre la malnutrition.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre

La Vache qui rit, c’est le fromage fondu en portions que tout le monde connaît, c’est aussi, Kiri, Babybel, Boursin, Leerdammer, Apéricubes et bien d’autres produits encore appartenant au Groupe Bel. Bel, c’est le nom du fondateur, Jules Auguste Bel qui installa en 1865 sa société fromagère de négoce et d’affinage de Comté à Lons-le-Saunier.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #2

Aujourd’hui, les chiffres sont impressionnants : le groupe Bel est le 4ème groupe fromager mondial, il possède 30 sites de production dans 17 pays où 600 portions sont produites chaque seconde. Vendues dans 130 pays, 10 millions de portions y sont consommées chaque jour, soit 125 par seconde !

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #3

Une Maison-Musée pas comme les autres

Il fallait un musée pour raconter l’histoire de cette marque exceptionnelle et la présenter au public. La Maison de La Vache qui rit a été édifiée en 2009 sur le site où est née la 1ère portion de fromage fondu en 1921. Entièrement repensé et rénové, ce musée d’un autre genre a réouvert ses portes en juin 2018. Si la structure architecturale initiale en bois et béton brut est toujours la même, les 2200 m² d’espaces intérieurs ont été entièrement redistribués et réaménagés.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #4

Fluidité et interactivité sont les atouts majeurs du nouveau circuit de visite qu’on suit sur 3 espaces distincts :
le 1er est consacré à l’histoire de la marque,
le 2ème nous dévoile les étapes de fabrication du fromage,
le 3ème enfin est un espace de partage avec le public.
Tout a été mis en œuvre pour rendre le lieu accueillant, accessible à tous, dans une recherche constante de proximité avec la marque : axes de circulation spacieux et lumineux, signalétique agréable et lisible, installations plastiques colorées et vivantes, multimedia, vidéo, présentation simple, exhaustive, intelligente et ludique.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #5

On entre avec curiosité et intérêt dans l’univers de La Vache qui rit, avec amusement aussi et on y apprend beaucoup de choses !

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #6

Une entreprise familiale

La visite commence sous les voûtes de pierre des anciennes caves d’affinage où l’histoire de la marque, histoire familiale, histoire industrielle, histoire publicitaire autour de documents d’archives, d’objets et de films, sont retracées sur 6 ilôts lumineux

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #7

Occasion d’apprendre que le nom de la marque remonte à la guerre 14-18. Léon Bel était affecté au régiment de Ravitaillement en viande fraîche. Le camion de ce régiment était décoré d’un dessin de vache hilare surnommée « Wachkyrie », moquerie envers les allemands dont les transports de troupes avaient pour emblème les Walkyries, ces guerrières de la mythologie germanique ! Léon Bel s’en souviendra lorsqu’en 1921 il cherchera un nom pour le fromage fondu qu’il vient de créer.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #8

De la fabrication du fromage au partage

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #9

La visite se poursuit au 1er étage, entièrement dédié au Groupe Bel. On y apprend tout sur la fabrication de La Vache qui rit, la miniaturisation, les acquisitions successives du Groupe et l’infinie variété des produits commercialisés.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #10

On découvre aussi les engagements de l’entreprise par rapport à l’environnement et surtout face la malnutrition, notamment en Afrique et en Asie...

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #11

Des tables nutrition axées sur le "mieux manger", à l’Atelier cuisine ouvert aux groupes, scolaires ou associatifs, le Groupe Bel accompagne les nouvelles démarches nutritionnelles et les fait partager au public.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #12

Dans le même esprit de convivialité, le "Wachkyrie Café", conçu en bois à la mode jurassienne, ouvert sur les jardins, propose aussi bien des produits Bel, que des produits locaux et des plats du terroirs préparés par de jeunes chefs invités.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #13

Enfin, La Maison de La Vache qui rit accueille des expositions temporaires, des artistes et des designers en résidence. C’est aujourd’hui une exposition des œuvres de Nak Bou Beg conçue en connivences avec des artistes africains, Meissa Fall, Vitau Mendy et occidentaux, Sophia Dalla Rosa, Nadine Schütz, Valérie Besser,

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #14

qui nous fait voyager en Afrique sub-saharienne, dans un environnement sonore et visuel, de l’Ile de Gorée aux plages de Saint-Louis, des rues de Dakar aux rives du parc du Djouj.

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #15

Pour en savoir plus sur La Maison de La Vache qui rit

La Maison de La Vache qui rit à Lons-le-Saunier  : un musée de marque d’un nouveau genre #16

Copyright : Agnès Krief

FAQ

Comment faire de la vache qui rit maison ?

Pour faire de la vache qui rit maison, il suffit de mélanger du fromage frais avec du beurre et un peu de sel. On peut également ajouter des aromates comme de l'ail ou des herbes pour personnaliser le goût.

Une fois tous les ingrédients bien mélangés, on peut former des petites portions en forme de triangle et les conserver au réfrigérateur avant de déguster sur du pain ou des crackers. Faire sa propre vache qui rit permet d'éviter les additifs et conservateurs présents dans la version industrielle.

Quels sont les avis sur la Maison de la vache qui rit ?

Les avis sur la Maison de la vache qui rit sont très positifs. Les visiteurs apprécient l'originalité du musée et son côté ludique. Ils saluent également l'accueil chaleureux du personnel.

C'est une expérience à ne pas manquer pour les amateurs de ce célèbre fromage.

Où trouver des photos de la Maison de la vache qui rit ?

Des photos de la Maison de la vache qui rit peuvent être trouvées sur le site officiel de la marque. Il est également possible d'en trouver sur des moteurs de recherche d'images comme Google Images.

De plus, les réseaux sociaux tels que Instagram ou Pinterest regorgent également de clichés de ce lieu emblématique. Enfin, des guides touristiques ou des blogs spécialisés en photographie peuvent aussi présenter des images intéressantes de la Maison de la vache qui rit.

Https://je-voyage net/maison-vache-rit-lons-saunier-musee-marque-nouveau-genre/
Météo à Pékin du 19 mai 2024
20°
couvert
54% humidité
vent : 3m/s SO
MAX 20 • MIN 20
21°
Lun
22°
Mar
24°
Mer
28°
Jeu
22°
Ven