L’Afrique est une destination  propice au dépaysement. Les aventuriers à la recherche de nouvelles terres seront ravis de leur escapade sur les terres de cette immense contrée. La Namibie se distingue de ses pays voisins du continent africain grâce à ses sites incontournables. Pour la première de ces circuits Namibie, les voyageurs iront à Opuwo, au nord-ouest de l’État. Cette petite ville est la capitale de la région du Kaokaland. L’une des principales attractions qui attirent les visiteurs dans cette partie du territoire est les villages Himbas situés à proximité. Ces minorités vivent encore aux dépens de mère Nature.

Elles sont considérées comme étant l’un des derniers peuples du monde. Les femmes dans cette tribu enduisent leurs corps d’un mélange de graisses animales et d’hématites aux couleurs rouges. Leurs coiffures diffèrent selon la catégorie d’âges et selon leurs statuts. Chez les Himbas, les enfants de la sœur héritent du cheptel, le troupeau sacré sera donné au fils. Un vieux sage joue le rôle de guide spirituel et religieux. Il établit un lien entre le monde des vivants et des morts. Les hommes partent à la chasse.

La Namibie une terre d’aventures prometteuses

À la découverte du parc national de Wateberg

Mis à part la rencontre avec les Himbas, ce voyage en Namibie est aussi une occasion de découvrir sa faune. Le parc national de Wateberg qui a été créé en 1972 près du plateau éponyme est une adresse de choix pour observer toutes sortes d’animaux. Il se trouve dans la région de l’Otjozondjupa et s’étend sur une superficie de 405 km².

L’accès au site est payant et le droit d’entrée est de N 80 $ pour les adultes et gratuite pour les enfants de moins de 16 ans. Sur place, les bourlingueurs remarqueront une immense végétation qui abrite de nombreuses espèces de mammifères comme les antilopes roannes, les hippotragues noirs, les buffles, les rhinocéros noirs et blancs, etc. Les oiseaux ne sont pas en reste, car plus de 200 espèces d’oiseaux sont recensées dans cette réserve. À titre d’exemple, on peut citer l’aigle noir ou encore le vautour du Cap.

À l’assaut du Brukkaros, le terrain de jeu des grimpeurs

Pour la prochaine étape de leur voyage Afrique, les globe-trotters se rendront au mont du Brukkaros. Il est situé à 130 km au nord-est de keetmanshoop et culmine à une altitude de 1 580 m. Souvent confondu à un volcan à cause de ses formes, il n’est pourtant pas un. L’embranchement à la base de ce sommet est atteignable uniquement en véhicule tout terrain. Une fois que la route s’arrête, les touristes pourront descendre de leur 4×4 et continuer le trajet à pied en suivant un parcours tracé dans les années 30 par des anciens chercheurs du  « Smithsonianinstitute ».

C’est ensuite qu’ils entameront l’ascension du massif proprement dit. Le trekking dure en moyenne entre 3 et 4 heures ou même une journée selon les conditions physiques des grimpeurs et leur niveau d’expérience. Il est à noter que des établissements d’hébergement sont localisés à quelques kilomètres des lieux. Ainsi, les visiteurs n’auront pas de souci à trouver un endroit où dormir.

LAISSER UN COMMENTAIRE