La venue de quelques éclaircies nous projette immédiatement aux beaux jours de printemps et surtout d’été. Ce n’est pas une nouvelle, mais c’est usuellement là que se déroule le plus gros chassé-croisé, au monde des vacanciers. Que vous soyez aoutiens ou juilletistes ou encore que vous disposiez du privilège de pouvoir partir plus tôt ou plus tard (septembre ou octobre) car vous avez moins de contraintes : pas d’enfants, retraités, un boulot peu contraignant … les vacances constituent par essence même un moment détente !

Afin de mettre un maximum de chance de votre côté pour les réussir, il faut prendre le temps de les préparer. Dans les critères à évaluer avant tout départ, il y a l’identité des personnes qui vous accompagnent. Vous devez bien analyser et choisir ces personnes en fonction : de votre destination, de la promiscuité du logement et du caractère de chacun. Nombre d’amitiés se défont définitivement à l’étranger, prenez garde ! Il n’est peut-être pas idéal de mélanger tout le monde.

Après vous être accordé sur les personnes qui voyageront avec vous, bien que voyager seul peut être une expérience tout aussi agréable et enrichissante,  voici les autres trois éléments à ne pas négliger.

Diminuez vos frais d’avions en utilisant les comparateurs

L’élément essentiel que l’on n’oublie jamais de prendre en compte, avant toute prise de décision, c’est le facteur financier.

Il pèse beaucoup dans la balance. Et pour cause, le but n’est pas de passer 15 jours au soleil et de revenir « faucher ». Certains peuvent, évidemment se le permettre mais la majorité des voyageurs, n’hésiteront pas à dénicher le meilleur prix et les meilleures offres. Avec l’arrivée d’Internet, la concurrence s’est faite plus grande. Heureusement les comparateurs de prix viennent à notre secours.

Attention, l’idée n’est pas de les croire sur parole mais de se faire une idée de la fourchette des prix.

Petit retour sur l’usage massif des comparateurs par les internautes en 2014.

S’il y a un bien domaine qui a été précurseur avec les comparateurs, c’est le secteur de l’hôtellerie-restauration.

L’objectif a toujours été le suivant : donner l’occasion à l’utilisateur d’effectuer une recherche en intégrant des critères personnalisables afin de lister l’ensemble des prix pratiqués par les  acteurs du domaine concerné. Au terme de sa recherche, l’internaute est censé obtenir le meilleur prix.

Vous avez donc affaire à un petit moteur de recherche qui use du système des meta-moteurs : ce qui signifie que le comparateur fouille parmi des données émanant de divers autres moteurs de recherche.

Le résultat est rapide et permet d’avoir accès à un ensemble de prix correspondant au produit recherché. A la suite de cela, l’utilisateur peut procéder son achat.

A tort, l’on pense que le comparateur base ses listes de résultats sur l’ensemble des offres existantes mais dans en réalité, il faut bien étudier ses résultats.

En effet, le gérant du comparateur est rémunéré à la commission sur chaque vente réalisée via son site. Les annonceurs sont parfois mêmes obligés de payer leur entrée dans le comparateur ; il peut donc en mettre en avant certaines offres pour des raisons purement financières.  Les offres résultant de votre recherche peuvent donc être faussées par ce système de rémunération. N’hésitez donc pas à multiplier les requêtes sur différents comparateurs, classer par ordre de prix vos résultats et de les effectuer depuis différents postes de travail.

Mutuelle ou simple assurance maladie : pour éviter des frais médicaux exorbitants

Tomber malade à l’étranger c’est vraiment de la malchance. Nous ne sommes jamais l’abri d’une intoxication alimentaire ou d’une entorse handicapante. Surtout si votre voyage doit durer longtemps.

Pour réduire le risque de tomber malade dans un pays étranger, il est recommandé de s’informer l’état sanitaire du pays.

Quelles solutions lorsqu’on est français lors d’une voyage à l’étranger ?

En Europe, pour bénéficier d’une aide médicalisée, il suffit d’être inscrit à l’assurance maladie. Votre profil importe peu pour ce cas  (étudiant, retraité ou salarié), nous sommes tous concernés et logés à la même enseigne.

En cas de besoin médical, il est donc conseillé à l’assuré de contacter l’ambassade française du pays dans lequel il se trouve. Celle-ci pourra le mettre en relation avec des médecins agrées pratiquant la langue française ou spécialisés.

C’est normalement, la caisse d’assurance maladie qui prendra en charge les couts éventuels.

Dans certains pays, les frais médicaux sont largement plus élevés que dans notre pays, prenez donc le temps de vous renseigner au préalable sur les prix pratiqués et si besoin, prenez un contrat d’assurance ou d’assistance supplémentaire.

Mais quoi qu’il advienne, dans le public ou le privé vous devrez régler ou avancer les frais médicaux, à l’exception du Gabon et de l’Andorre.

Il est donc crucial de conserver ses justificatifs de frais en revenant en France pour vous faire rembourser. Vos soins seront soumis à évaluation avant que le remboursement lui soit accordé ou non, par la caisse d’assurance maladie.

Le compte Nickel : pour réduire vos frais bancaires

Voyager à l’étranger à couts réduits
Qui n’est jamais rentré de vacances totalement détendu mais qui a vu sa bonne humeur réduite à néant après la consultation de son relevé de compte ? N’ayant pas prêté attention aux conditions d’utilisation de votre carte bancaire avant de partir, vous constatez que vous avez été débité d’un montant total signifiant à la suite de chaque opération ou retrait d’argent.

C’est sur cette négligence, qui peut vous couter cher, surtout si vous partez régulièrement à l’étranger que nous souhaitons terminer.

En conséquence, afin d’économiser de l’argent quand vous vous rendez dans un pays différent de celui où vous avez ouvert votre compte bancaire à l’étranger, renseignez-vous.

Vous pouvez par exemple réduire au maximum les couts en choisissant un compte bancaire qui offre des frais bancaire moindres.

C’est le cas de Compte Nickel qui a centré son offre sur la liberté et des tarifs très compétitifs. En plus d’être ouvert à tous, le compte délivre une carte MasterCard aux frais bancaires associés peu couteux.

Habituellement,  à l’étranger certaine dépenses  engendrent des frais commissionnés en quantité. Compte nickel pour sa part ne facture rien d’autre que les couts engendrés pas vos achats, il ne prend pas de commissions de changes ni de frais supplémentaires.

Car à l’étranger, les commissions se situent à tous les niveaux dans le traitement d’un paiement par une banque classique.

Pour plus détails sur le compte nickel, cliquez ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE