C’est durant ses voyages en Asie du Sud Est que Thierry Dollon, artiste photographe s’est découvert des talents insoupçonnés.

Durant ces voyages en Thaïlande il y a 35 ans, puis au Cambodge, en Inde et au Laos, cet artiste a pris un réel plaisir à photographier des personnes et des choses, toutes en situation.

Ses photos sont naturelles, non retouchées hormis deux – trois effets mis en amont sur son appareil photo

L’Asie du Sud Est et Thierry Dollon, artiste

Durant ses voyages, il nous dit avoir aimé la Thaïlande d’il y a 35 ans car elle est devenue actuellement trop touristique, à tel point que les Thaïlandais ne veulent plus de ce tourisme.

Nous les comprenons en voyant ce qu’est devenu l’île de Koh Samui, de l’état sauvage et naturel à un ensemble de bars pour ventrus libidineux.

Les pays favoris de Thierry Dollon sont :

  • Le nord du Cambodge à partir des temples d’Angkor en remontant sur le Laos
  • Ainsi que le Nord du Laos, c’est à dire plus précisément Luang Prabang

Ces deux endroits sont restés magiques et très surprenants.

Le pays que Thierry Dollon n’apprécie guère :

  • L’Inde du Sud de New Delhi vers la pointe de l’Inde

Il nous dit ses raisons.

“Ce qui m’a réellement surpris voir même choqué dans cette partie de l’Inde est la relation de l’Homme vis à vis de lui.

Certes, c’est un problème culturel, mais ils ne font absolument pas cas de l’enveloppe corporelle et de ce que la personne représente.

Pour exemple : Je suis allé sur un barrage du sud ouest qui était construit par les Anglais il y a une centaine d’années, le barrage fuyait beaucoup, pas un peu.

Les Indiens se battent pour la propriété de l’eau quitte à ce que le barrage rompe pour rejoindre la mer dans le sud ouest de l’Inde. Cet incident peut faire plus de 10 millions de morts et cela ne les intéresse absolument pas !

Un autre exemple :

Je vois des ouvriers travailler en claquette sur la route pour tirer le goudron. Pourquoi pas ?

Mais la personne qui fournit le goudron, le fait chauffer dans un tonneau d’huile sous lequel il a fait un feu. Cette personne remue le goudron en permanence sans aucune protection. Je discute avec eux et je leur demande “Vous n’avez pas peur qu’il soit très malade cet homme là ?”.

Ils me répondent que “Non, il y en a d’autres !”.

Je respecte leur point de vue mais j’ai beaucoup de mal.

La Galerie virtuelle de photos d’art de Thierry Dollon

Nous vous proposons pour illustrer cet article d’aller visiter la galerie virtuelle de Thierry Dollon qui montre, entre autres, ce qui est montré en exemple ci-dessus.

N’hésitez pas à commenter et partager vos réactions