Grève de transport aérien, quels sont mes retours ?

Les voyages sont le plus souvent synonymes de détente et de vacances. Seulement, il arrive qu’un événement imprévu survienne et bouleverse toute l’organisation, allant parfois même jusqu’à l’annulation du vol censé vous y conduire. Si on n’y est pas préparé, cela peut vite tourner au cauchemar.

Les retards et annulations causés par les grèves

En France, les grèves de personnel sont les principales raisons des annulations ou des retards de vols. Elles peuvent impacter les compagnies et parfois même, des aéroports entiers.

Votre vol est-il concerné par une grève ?

Pour savoir si le vol que vous vous apprêtez à prendre est concerné par une grève, il est préférable de se renseigner rapidement auprès de la compagnie aérienne. La plupart d’entre elles préviennent les passagers concernés par des retards ou des annulations de vols. Sur leurs sites internet, il est d’ailleurs possible de trouver toutes les informations utiles : changements de réservations, numéros de téléphone, annulations et retards prévus. Mieux vaut donc savoir à quoi s’attendre.

Les conseils en cas de grève

Il est essentiel de toujours se présenter à l’heure à l’enregistrement. Et surtout en cas de grève, principalement si cette dernière est de courte durée. La compagnie aérienne peut vous proposer un autre vol et si vous le manquez, vous perdrez votre droit de déposer une réclamation. Il faut donc rester proche des portes d’embarquement. Néanmoins, si le délai est de plusieurs jours, demandez à la compagnie quand est prévu votre vol de remplacement.

Enfin, si votre vol est annulé, n’hésitez pas à demander à votre compagnie une attestation d’annulation de vol.

Les dédommagements en cas de grève

Selon la Réglementation européenne sur les droits des passagers aériens, il est possible de prétendre à un dédommagement en cas de grève et donc de retards, d’annulation de vol ou de subooking. Mais cela ne s’applique que si la compagnie aérienne n’est pas jugée responsable.

Lorsqu’une grève est menée par le personnel extérieur aux compagnies aériennes (contrôleurs ou personnels de l’aéroport), les voyageurs ne peuvent prétendre à une indemnité. Mais lorsqu’il s’agit d’une grève inhérente à la compagnie, il est considéré qu’elle aurait pu prendre des mesures nécessaires pour éviter des perturbations de vols. Ainsi, les voyageurs peuvent espérer une indemnisation, à condition cependant que la compagnie ne soit pas parvenue à prouver qu’elle a fait le nécessaire pour éviter les perturbations. Flightright vous aide à faire valoir vos droits à l’indemnisation en cas de grève.