Certaines personnes ne manquent décidément pas d’imagination et d’audace pour réaliser leurs rêves de voyage. C’est le cas de Francesca Filippi, une Italienne âgée de 69 ans, qui a décidé de se lancer dans une aventure originale en Russie. Véritable battante, elle a en effet décidé de se rendre de la ville de Moscou pour rejoindre celle de Vladivostok à vélo.

Des aventures qui ont commencé en Italie

Une Italienne de 69 ans a rallié les villes de Moscou et Vladivostok… à vélo
 Avant de s’envoler pour la Russie avec son vélo, Francesca avait commencé par voyager à travers son pays natal. « C’est à Teramo que j’ai maîtrisé le vélo », a-t-elle raconté dans un entretien avec le site Sputnik, faisant allusion à la ville où elle habite depuis 2004. « Au début, je ne parcourais que de courtes distances, mais peu à peu, j’ai commencé à faire 100 à 150 km par jour. Ayant parcouru toute l’Italie, j’ai poursuivi mes voyages ailleurs. »

Mais pourquoi le vélo ?

L’amour de Francesca pour le vélo remonte à loin. Pour elle, le vélo rapproche les gens. Elle explique que durant ses périples en Italie et en Russie, elle avait remarqué que voyager à vélo rendait les contacts avec autrui beaucoup plus simples et spontanés. Elle témoigne que le vélo met les gens en confiance et permet d’échanger avec eux sans suivre le code social et culturel.

Un voyage riche et inoubliable pour Francesca

Une Italienne de 69 ans a rallié les villes de Moscou et Vladivostok… à vélo #2

Francesca a commencé son périple à vélo en Russie, fin mai, et elle ne le regrette pas du tout ! Elle a confié à Sputnik y vivre des aventures incroyables, mais aussi à quel point les paysages étaient magnifiques. Mais le plus merveilleux, c’est l’hospitalité russe. « Les gens y sont tout simplement remarquables. Ils sont toujours prêts à vous venir en aide et ne demandent rien en échange. J’ai rencontré énormément de bonnes personnes. La générosité d’âme des Russes est frappante, cela n’existe plus nulle part, chez aucun autre peuple dans le monde contemporain. » L’aventure continue pour Francesca qui va parcourir près de 9 000 km jusqu’à Vladivostok.

LAISSER UN COMMENTAIRE