Un visa pour la Thaïlande est indispensable si vous souhaitez séjourner au Pays du Sourire plus de 30 jours d’affilée. Les autorités thaïlandaises ne plaisantent pas sur les questions d’immigration et il est très important d’être en règle de ce point de vue pour éviter une infraction à la législation en vigueur qui pourrait vous coûter 500 bahts d’amende par jour ainsi qu’une peine de prison dans les cas les plus extrêmes.

Le visa pour la Thaïlande en toute simplicité

Le visa pour la Thaïlande n’est pas nécessaire pour les séjours d’une durée inférieure à un mois lorsqu’on est un ressortissant européen. Le gouvernement siamois accorde en effet une exemption aux occidentaux en provenance des pays développés.

Le visa touristique pour la Thaïlande

Les choses se compliquent légèrement si votre séjour excède les 30 jours. Dans ce cas, il vous faudra invariablement un visa pour la Thaïlande afin d’être en règle. Il pourra vous être délivré par l’ambassade ou un consulat siamois de votre pays de résidence.

Un visa simple entrée vous donne le droit à 2 mois de séjour en Thaïlande ainsi qu’une possibilité d’extension de un mois à réaliser sur place auprès d’un bureau de l’immigration (au total donc une entrée vous donne la possibilité de rester 3 mois cumulés au Pays du Sourire).

Dans l’hypothèse où vous souhaiteriez rester plus longtemps au Siam, il vous faudra demander un visa multi entrées (généralement 2). Entre chacune des entrées dont vous disposerez, il vous faudra sortir du pays l’espace de quelques heures afin de faire valider une nouvelle fois votre visa par les autorités au retour (visa run).

Pour obtenir votre visa  X entrées, adressez un courrier électronique à votre ambassade de Thaïlande et renseignez-vous sur les documents à fournir. Une fois l’ensemble des documents requis en votre possession vous pourrez faire votre demande sur place ou par correspondance auprès des autorités thaïlandaises.

Le visa non-immigrant pour la Thaïlande

Si le visa touristique pour le Siam est relativement simple à obtenir, il n’en est vraiment pas  de même pour le visa non-immigrant. Mais tout d’abord à qui s’adresse ce type de visa ? En fait c’est très simple. Si vous n’êtes pas touriste et venez en Thaïlande pour vous y installer en qualité de salarié, entrepreneur, étudiant ou encore retraité, c’est ce titre de séjour qu’il vous faudra.

Les documents à fournir pour obtenir un visa non-immigrant sont très nombreux et parfois difficiles à obtenir: lettre de recommandation de votre ambassade à l’étranger, relevés de compte en banque, contrat de travail, certificat médical, etc… Autant le dire, il vaut mieux être motivé et s’y prendre vraiment à l’avance car si le jour de votre départ arrive et que vous ne disposez pas de votre visa alors vous allez déchanter.

Ceci étant, si l’administration thaïlandaise est une véritable plaie, les employés de l’administration siamoise sont vraiment sympathiques et prêts à donner de leur personne pour faire avancer les choses plus rapidement en vous épaulant.

Pour plus d’informations sur les différents visas en Thaïlande, consultez sans plus attendre la rubrique Visa Thaïlande de Thailande-Infos.Net, guide pratique et magazine d’informations sur la Pays du Sourire.