Ancienne république yougoslave, la Serbie essaie depuis quelques années d’attirer vers elle des touristes d’Europe de l’Ouest, et dispose pour cela d’atouts précieux et varié. Que ce soit pour sa culture unique, sa gastronomie et sa nature luxuriante, ce pays séduit de plus en plus les visiteurs qui commencent à s’y rendre chaque année plus nombreux.

Carrefour de cultures et de religions différentes, la Serbie a gardé de son passé plusieurs héritages qu’elle a combinés d’une manière originale. Les Églises orthodoxes et catholiques se sont partagées cet espace, y laissant une mixité de cultes étonnantes (notamment dans la province de Voïvodine), et posant leurs empreinte jusque sur la langue serbe, une des rares au monde à pouvoir s’écrire indifféremment dans deux alphabets : cyrillique et latin.

La Serbie: un pays à visiter

Outre la présence, dans le sud du pays, de minorités musulmanes, l’Empire ottoman qui a longtemps occupé cette partie des Balkans a laissé des traces dans l’architecture, la gastronomie, la musique traditionnelle, etc.On peut aussi, dans les environs de Niš (dans le sud du pays) admirer des vestiges datant de l’époque romaine, et même, dans l’Ouest du pays, visiter le centre archéologique de Lepenski Vir témoignant de la présence de peuples préhistoriques près de 5000 ans avant notre ère.

Même durant la période yougoslave, les espaces naturels ont été préservés, et plusieurs parcs nationaux permettent aux amateurs de randonnée de parcourir des espaces presque immaculés, avec des paysages splendides comme la réserve naturelle de Tara (dans le sud-est) ou celle des gorges du Đerđap (le long du Danube, à la frontière avec la Roumanie). En hiver, les stations de ski rivalisent avec celles des Alpes pour ce qui est de la qualité, et l’été, des sentiers de randonnées bien aménagés (même si l’objectif de préservation de la nature oblige parfois les visiteurs à être accompagnés d’un guide) ne manquent pas d’intérêt.

La Serbie: un pays à visiter

Les grandes villes, notamment Belgrade et Novi Sad, cherchent plus à attirer les visiteurs avec des festivals musicaux, par exemple Exit ou la Beer Fest, et avec cette vie nocturne qui a valu à la capitale serbe le surnom de « Barcelone de l’Est » : des boîtes de nuit et où DJ’s et noctambules venus de partout dans le monde se retrouvent en grand nombre. Mais ces métropoles sont tout aussi riches dans d’autres domaines culturels, que ce soit pour l’opéra, les musées d’art contemporain ou le cinéma.

La Serbie: un pays à visiter

Un autre avantage sur lequel la Serbie peut, aujourd’hui du moins, compter, tient dans la différence du coût de la vie, qui permet aux visiteurs venus d’Europe de l’Ouest de passer un séjour plus que confortable à un prix raisonnable. Le pays a ainsi développé une activité de tourisme médical (et notamment de tourisme dentaire), mettant en avant des tarifs avantageux, mais d’autres secteurs pourraient aussi profiter de cet atout : les vacances sportives, les stages musicaux (la Serbie regorge de pianistes et de violonistes virtuoses), les séjours gastronomiques (pour découvrir ce savant mélange d’influences hongroises et turques)…

tourisme dentaire

Pour l’instant, les seuls guides touristiques en français à propos de la Serbie sont celui édité par Le Petit Futé, mais le site internet de l’Organisation serbe du tourisme apporte de nombreux renseignements pratiques et culturels pour préparer son voyage.

La Serbie: un pays à visiter