Le quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws a mené récemment une enquête concernant les pilotes de ligne et leur aptitude à travailler pendant de longues heures. Cette étude révèle que sur 148 pilotes belges interrogés, 78,6% ont avoué s’être déjà assoupis alors qu’ils pilotaient un avion. Pas de quoi rassurer tous ceux qui ont déjà la phobie de prendre l’avion en temps normal donc.

8 pilotes de ligne sur 10 avouent s'être déjà assoupis dans leur cockpit

Beaucoup de consommateurs se tournent aujourd’hui vers un prêt facile afin de partir en voyage en famille vers des destinations auxquelles nous ne sommes pas habitués. Alors quand on apprend par une enquête que près de 8 pilotes sur 10 avouent s’être déjà assoupis dans leur cockpit, on est en droit de se poser des questions.

Le stress, la fatigue, la routine

Plusieurs raisons ont été évoquées par les pilotes pour expliquer les états de ces pilotes. Parmi les raisons évoquées, on trouve essentiellement la fatigue liée à la pression du travail ainsi que la routine qui s’installe au sein de l’environnement de travail.

Suite à cette enquête, le porte-parole de l’Association professionnelle des pilotes de ligne, Francis van Uyttenhove, n’a pas hésité a déclaré que « Si nous ne sommes pas vigilants, la pression va encore s’accentuer ». Et en effet, le Parlement européen devait voter une proposition visant à réglementer les temps de vol et de pause en obligeant les pilotes déjà éveillés depuis 22 heures à devoir encore faire atterrir un avion. Heureusement, cette proposition a été rejetée par le Parlement et le dossier devra donc être réexaminé plus tard.